Flos Carmeli

Classes de langage & Services Auxiliaires Scolaires

Psychomotricité


Le thérapeute en psychomotricité* travaille notamment avec des enfants ou des adolescents qui expriment des difficultés ou des troubles à travers leur corps : le corps dans ses aspects fonctionnels, expressifs et relationnels.

L'organisation psychomotrice est constituée de quatre paramètres :

  1. l'activité neuromotrice dépendant des lois du développement et de la maturation (tonus, équilibres coordination-dissociation, équipement sensoriel et moteur, genèse de la latéralité) ;
  2. la dimension perceptivo-motrice et affective qui, dès les premiers échanges de la vie relationnelle, va influencer la qualité de la posture, la gestualité intentionnelle et permettre la construction du schéma corporel ;
  3. la dimension cognitive qui conduit l'enfant à intégrer et à maîtriser les rapports qu'il entretient avec l'espace, le temps et sa corporéité ;
  4. la dimension de l'identité qui se construit dans l'interaction du sujet avec son environnement familial et social.

Les troubles psychomoteurs se manifestent par un déséquilibre des fonctions psychomotrices qui retentit sur le comportement, les conduites et les compétences.

 

DIFFICULTES RENCONTREES

  • Réalisation motrice : l’enfant est maladroit, il manque d’équilibre, il coordonne mal ses mouvements, il n’est pas habile avec ses mains. Son mouvement peut manquer de fluidité, d’ampleur ou demander beaucoup d’efforts,…
  • Tonus : l’enfant est raide, crispé ou, au contraire, tout mou. Il peut présenter des tics ou un bégaiement,….
  • Schéma corporel : l’enfant n’est pas latéralisé, il n’a pas clairement conscience de son corps dans l’environnement. Il ajuste mal ses gestes par rapport aux objets, il se cogne partout,...
  • Comportement : l’enfant est agité, agressif, bagarreur ou alors timide, inhibé. Il a de la peine à entrer en relation avec les autres, à prendre sa place de façon adéquate, à s’affirmer. Il montre un manque ou un excès de confiance et d’estime de lui-même,…
  • Intégrité corporelle : l’enfant a un vécu corporel douloureux (maladie, hospitalisation, violence, abus sexuel…).
  • Apprentissage scolaire : l’enfant manque d’attention et de concentration, il n’arrive pas à s’organiser dans son travail, il rencontre des difficultés importantes en motricité fine (dessin, écriture, bricolage),…
  • Espace et temps : l’enfant s’oriente avec difficultés dans un parcours, il perçoit mal le rythme, il a de la peine à se situer dans le temps,…

 

MOYENS MIS EN OEUVRE PAR LE THERAPEUTE EN PSYCHOMOTRICITE

  • Analyse de la demande
  • Bilan psychomoteur axé sur une série d’activités et de tests permettant d’observer les aptitudes et les difficultés de l’enfant.
  • Projet thérapeutique en accord avec les parents et les personnes concernées.
  • Traitement : thérapie (en individuel, de groupe, parents/enfant), guidance ou conseils.
  • Collaboration avec les parents, les enseignants et les autres intervenants.

 

Le cadre de travail

Offre une stabilité et une sécurité : une salle, un horaire, une planification des entretiens, un climat d’écoute, de confiance et de respect.

Les outils

Les outils utilisés par le thérapeute en psychomotricité sont multiples :

  • Mise en jeu corporelle motrice
  • Stimulations perceptives et sensori-motrices
  • Mise en jeu corporelle expressive (créativité, jeux libres et symboliques, musique, voix, théâtre, mime, peinture, modelage …)
  • Techniques corporelles (graphomotricité, relaxation etc)

 

*Par souci de simplicité, nous avons choisi d'employer systématiquement le genre masculin.